Pages Navigation Menu

Ce buisson Sud-Africains est un véritable allié santé au quotidien et en plus il est succulent

La production de thé rooibos

La production de thé rooibos

En plein été sur le Cap occidental de l’Afrique du Sud. Sur les plantations de Rooibos, les températures peuvent atteindre jusqu’à 45° Celsius. Les ramasseurs attentifs de la production de Rooibos ne pensent pas à la chaleur, seulement à la qualité de la récolte. Nullement décourager par leur tache, par la chaleur, ils passent de buisson en buisson, en poussant les branches d’une main et l’autre main sur la faucille à séparer les branches vertes et fraiches des tiges ligneuses moins intéressant. Ainsi la récolte du rooibos de qualité commence jusqu’à ce que vous puissiez profiter d’un thé rouge aromatique dans votre tasse.

La récolte du rooibos commence dans les hauteurs de l’Afrique du Sud

En Janvier et s’étale bien souvent jusqu’en mai.

Les buissons sont à ce moment dans leur phase de repos végétatif. Le tronc principal avec l’écorce lisse a une racine profonde pour porter des branches latérales minces, délicates, permet une récolte  à environ 35 cm au- dessus du sol avec une faucille à la main ou avec des machines. Les branches vertes sont liées en fagot et transportées vers les fermes locales.

Les rooibos ainsi récoltés sont coupés en petits morceaux d’environ 2 à 5 mm, et pressé de manière que le jus cellulaire puisse s’échapper. Avant, cela se faisait laborieusement avec des haches et des marteaux, des machines assurent maintenant cette tâche éreintante. Ensuite, le thé est humidifié avec de l’eau et puis fermement pressé ou roulé (voir toute la légende du thé). C’est à cause (grâce à?) de ce contact avec l’oxygène de l’ air que commence un processus de fermentation qui est comparable à une oxydation pour simplifier ladite opération. Par contre le rooibos vert est séché immédiatement après la récolte et non fermenté. Donc, non seulement il conserve sa couleur, mais aussi les vertus précieuses sont protégées.

Fermentation à l’air libre

La fermentation a lieu à l’air libre à une température d’air de 35 ° à 45 ° C et dure, selon les conditions climatiques entre 8 et 24 heures. Les parties de la plante changent de couleur, du vert au rouge de cuivre. Dans le même temps le rooibos obtient son goût fruité par fermentation. Pour mettre fin à la fermentation, les feuilles sont ensuite étalées en couches minces au soleil et séchées.

Ensuite , le thé est tamisé à plusieurs reprises. Dans une première écorce de passe Les morceaux de branches et la poussière sont enlevés. Ensuite, les tailles de plus en plus fines à venir par plusieurs étapes intermédiaires jusqu’à obtenir une projection très fine. Ici se posent déjà les premières notes de thé rooibos .

Le produit est criblé et purifié après un test sévère dans la chambre de stérilisation. Avec l’aide de la vapeur, la température de Rooibos subit 20-25 paasages à 100 degrés afin de supprimer tous les germes dangereux pour le consommateur. Après cela, les rooibos doivent encore être séchés à une teneur en humidité résiduelle de 10% et est enfin emballé pour le commerce de gros. Les rooibos pour l’exportation se déplace d’abord au port en conteneurs au Cap. A partir de là, les navires partent pour tous les continents.

http://www.humanithe.fr/encyclopedie/270-3675-article-fabrication-du-rooibos.html

https://www.cairn.info/revue-anthropologie-des-connaissances-2011-3-page-533.htm